Historique2018-06-28T08:30:35+00:00

HISTORIQUE

Soixante trois ans d’existence et une même passion : bien faire ce que l’on sait faire !

Question d’attitude qui refuse toute forme d’éparpillement et d’impatience pour mieux travailler les fondamentaux du métier : le sérieux des relations, le souci de la qualité ; deux atouts d’un développement solide parce que maîtrisé. L’artisan est certes devenu un industriel. A la créativité, au savoir-faire du premier, il a ajouté les compétences, la technologie et l’organisation qui lui permettent, naturellement, de répondre aux exigences nouvelles et ainsi d’élargir ses marchés. Reste que c’est bien la confiance et la fidélité de nos nombreux clients qui continuent de pérenniser la croissance.

Créée en 1952 par monsieur TIXIER, responsable d’une entreprise d’électricité, SODIFALUX prends ses quartiers rue Courtépée, en plein cœur de Dijon (immeuble aujourd’hui rénové en logements). 

Dans les années 60, l’entreprise a compté jusqu’à 80 employés, et disposait de 3 agences sur le Grand Est (Reims, Vichy, Mulhouse). En 1986, SODIFALUX déménage rue de la Brot, en ZI Nord de Dijon, peu avant de déposer son bilan, un an plus tard. C’est alors que Jean-Noël PROTOY, son frère et son fils rachète l’entreprise à la barre du tribunal de commerce et l’activité peut redémarrer le 4 janvier 1988 avec 10 personnes. L’évolution de l’entreprise conduit a un nouveau déménagement dans des locaux neufs (locaux actuels), construits en octobre 1990 pour l’activité d’enseigniste ainsi qu’une nouvelle entité : PROMETAL.

En 1991, SODIFALUX rejoint le Groupe Exa Signs (GES), groupe de fabricants d’enseignes implanté sur le territoire national qui deviendra 3 ans plus tard Groupe Europ Signs, suite à des accords avec des partenaires commerciaux européens. En 2001, Alain PROTOY cèdes ses parts à Fabrice PROTOY, directeur commercial de l’entreprise. Le GES est dissout en 2005, ce qui donne naissance au Réseau Visio 10, créé par SODIFALUX et d’anciens partenaires du GES. En 2008, Fabrice PROTOY rachète 98% des parts détenues par son père et devient de ce fait gérant majoritaire.